Chabane's Records

Chabane's Records label libre
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Chronique Nippercreep - Test

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
dale crover

avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 32
Localisation : Peyrelevade
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: Chronique Nippercreep - Test   Ven 8 Oct - 19:30

Voila la première chronique:

Citation :
Le rock corrézien débarque dans mon salon avec cet album "Test" de douze titres. Le combo évolue dans un métal alternatif bien couillu, avec des textes en français qui lui donne ce coté engagé. j'insère la galette dans mon grille pain, et une déferlante de riffs entament le papier peint du salon. Comme le dirait si bien, mon voisin les lascars avoinent bien à grands coups de serpes. Cet album fait suite à un split cd avec le groupe kepon "The Warblinkers".

Douze titres rageurs et détonant au verbe puissant, malaxés dans un grunge bien établi. Les influences sont insipides et bien établies par de doute sur leurs motivations premières. L'assemblage est classique, agréable et bien accrocheur avec une voix claire dans le phrasé qui nous injecte sans difficulté les thèmes. Guitares péchues, rythmiques carrés et puissantes, le groupe nous distille un bon cru avec tous les ingrédients pour nous satisfaire.

Un effort dynamique et réussi qui donne à Nippercreep une belle carte de visite et nous démontre tout le potentiel des interprètes. Allez découvrir l'effort, vous n'avez pas d'excuses valables si vous ne faites pas l'effort, car l'album est en téléchargmenent libre ici !

Sortie en octobre 2010 chez Chabane’s records

Page original de la chronique: http://www.zikannuaire.com/report/dossiers/dossiers.php?val=2351_nippercreep+-+test


_________________
Celui la c'est un passif, il laisse faire le canard!!!
Quoi t'es enceinte? C'est cool tu peut encore te faire enfiler jusqu'au troisième trimestre!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/nippercreep
buck.

avatar

Nombre de messages : 5737
Localisation : Pôle productivité et performance
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Chronique Nippercreep - Test   Ven 15 Oct - 8:12

par smconcept sur france metal

http://forum-francemetal.xooit.fr/t1535-nippercreep-Test.htm?q=


Citation :


line Up :
Antoine - Chant
Sylvain - Guitare
Kevin - Basse
Germain - Batterie


Chronique :


« Test » …..non je ne fais pas un essai de mon clavier ! C’est bel et bien le titre de l’opus des Nippercreep. Originaire de Haute Corrèze, ce combo, nous propose un 12 titres 100% crossover. Coté pile des variations sur un punk rock hyper métrisé et de l’autre un Rock métal classique et pêchu saupoudré de relents de grunge…voila comment je pourrais définir en quelque lignes le style de Nippercreep.
mais limiter les Nippercreep a d’évasives tendances musicale est une erreur de prima bord –
Allez je me lance ! Prêts a essuyer les foudres d’une horde de fans en furie … Y a dans leurs lyrics une foule de références passées allant de Trust « le procès » a Noir désir « menthation » ( ouais je sais c’est osé )…mais l’engagement semble être le même.
Coté musicalité – tout accroche les cages a miel et m’a rappele, moi qui suis un nostalgique patenté ,des groupes d’antan si adulés – ( Warrior Soul – God,Drug and the new republic – D.R.I et autre M.O.D
Les riffs sont assassins et servent une voix pleine de nuances nécessaires pour les textes servis. La paire basse/ batterie s’ajustant parfaitement au premier ensemble.je n’ai malheureusement rien a dire de plus sur le groupe tant ces mecs sont carrés et soudés.
Le plus intéressant dans le crossover c’est que l’on y retrouve tout ce qui a été objet de discorde entre Punk et Hard Rockers ! Loin de moi de relancer cette vieille et futile bataille de genre …je regrette juste que les Nippercreep n’ont pas existés plus tôt. Cela m’aurais évité de passer pour un traite auprès de mes potes Hardos ( !!??) il y a quelques années quand j’ai sorti mon album « chaud, sale et humide » des Wampas !! mais cela est une autre histoire.
Ce « Test » a tout pour devenir un précurseur du genre et de lui je retiendrais « C’est fini » ( Hymne punk – Hyper délire ) … le très inspiré « Menthation » ( pour l’écriture ) et « le Procès » ( pour sa musicalité ).
Nippercreep groupe qui j’en suis sure doit exprimer toute sa substance punk-métal sur scène ! Alors foncer et subissez le TEST IN LIVE !!
Revenir en haut Aller en bas
https://schismatiquedestruction.bandcamp.com/
dale crover

avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 32
Localisation : Peyrelevade
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: Re: Chronique Nippercreep - Test   Ven 12 Nov - 15:48

Chronique de Pavillon 666

Citation :
Premier album pour cette formation de Haute Corrèze. Pourtant, NIPPERCREEP existe depuis près de huit ans. Les nombreux changements de line up ont sans aucun doute ralenti le processus de création. Un split CD avait néanmoins vu le jour en 2007 avec le groupe PUNK finnois THE WARBLINKERS et en 2008, un autre E.P partagé en compagnie de SUBDUCTION, UROPHAGIA, FECAL BACTERIA et MAXIMATOSIS pour le label anglais Valley of Death Records. Et enfin aujourd’hui, un album !

NIPPERCREEP s’inscrit dans la lignée des groupes français de punk rock des années 1980/90 avec des textes forts chantés dans la langue de Molière. Cela ne plaira peut-être d’ailleurs pas à tout le monde mais cela a au moins l’avantage de savoir ce que le groupe a à dire. Cela peut paraître encore une fois stupide mais à l’heure tout le monde chante en anglais, cette fois, c’est différent. Pour ce qui est du fond, c’est autre chose. C’est à vous de vous faire votre propre avis à ce sujet. Dans tous les cas, le chant est suffisamment hargneux pour vous permettre de ne pas vous focaliser sur les textes et de vous concentrer sur la musique si les textes ne vous parlent pas.

NIPPERCREEP a un passé plutôt punk. Cela se sent dans ses riffs et dans l’agencement de ses morceaux. Le groupe a évolué avec le temps et à complexifié ses arrangements. Ainsi le premier titre « Procès » est une évolution évoluée de punk rock sans tomber dans de la technique à tout prix. Les riffs se veulent simples et efficaces pour un morceau direct qui met tout de suite l’auditeur dans le bain. « Inspiration » calme assez directement le jeu. La guitare laisse plus de place à la basse pour un morceau lent qui repose plus sur une ambiance assez sombre. Une ambiance qui d’ailleurs ne s’éclaircit pas vraiment sur « Faguedine » ou « Radondingue ». Il faut attendre « Clonage Psychologique » pour retrouver un peu plus d’énergie. Les tempos sont plus rapides que sur les deux titres précédemment cités mais pourtant le groupe, en grande partie à cause du chant, garde un aspect peu reluisant. « Menthation » revient à quelque chose de plus lent. Le chant varie un peu sur ce morceau avec des intonations assez proches de Bertrand CANTAT (NOIR DESIR). Il faut vraiment attendre le dernier morceau « C’est Fini » pour vraiment reprendre une bonne dose d’énergie avant d’éjecter le disque de votre lecteur. Dommage, c’est un titre un peu court pour terminer l’album.

Cet album est sombre et il plaira sans doute aux âmes torturées. On pourrait toutefois lui reprocher un manque de production et une sous utilisation de l’énergie qui donne toute la puissance à ce style. En bref, NIPPERCREEP a de bonnes bases mais doit encore repousser ses limites pour vraiment devenir intéressant.

Page originale de la chronique: http://www.pavillon666.fr/chronique-metal-5460.php

_________________
Celui la c'est un passif, il laisse faire le canard!!!
Quoi t'es enceinte? C'est cool tu peut encore te faire enfiler jusqu'au troisième trimestre!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/nippercreep
dale crover

avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 32
Localisation : Peyrelevade
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: Re: Chronique Nippercreep - Test   Dim 14 Nov - 10:35

Voila une autre chronique:

Citation :
Le premier opus des Nippercreep ne paye pas de mine, aux premiers abords. Avec sa cover en bichromie représentant un squelette momifié dans sa tombe (jolie photo, d'ailleurs) et sa police de lettres avec empattement, blanc sur noir, les amateurs -dont je fais partie- auront tôt fait de rapprocher ce visuel du visuel du cultissime "Bleach" des Nirvana.

Oui mais non. Si les influences citées, le visuel et même la tronche des membres laissent présager un skeud sentant bon le rock cradingue lorgnant vers le metal des Mudhoney ou de la première époque des Nirvana, le son, lui, est tout autre. Nous avons à faire avec un punk mâtiné de metal plutôt pêchu, porté par la puissance d'un batteur sans cesse au taquet et des riffs plus proches du heavy ou du thrash ("Clonage Psychologique", "Alias Docteur House", "Radondingue") que du punk dit "grunge" qui lorgnerait du coté des Pixies ou des Sonic Youth. Rajoutons à cela une voix déchirée, proche d'une diction punk, la haine et la hargne en avant rappelant par moments le travail de Bernie pour Trust (le fait qu'Antoine chante en Français renforce évidemment cette impression) mais sachant également exploser d'une façon bien plus metal, dans le style de tous ces groupes de "metalcore" qui pullulent ces temps-ci. Néanmoins, cette influence de "grunge" est clairement présente avec des compos rappelant clairement la première période de Nirvana, avec des riffs rappelant certains des meilleurs morceaux d'"Inscesticide" ou de "Bleach" ("Faguedingue", "Drancy Sweet Drancy", "Myster Mystère"). Un chouette mélange, donc, assez inattendu et pouvant prendre l'auditeur par surprise. C'est d'ailleurs le seul vrai gros défaut du skeud, le groupe naviguant sans cesse entre différents styles (ou plutot, ayant assimilé pas mal de style de rock et de metal différents), l'auditeur non averti pourrait délaisser le skeud sans en saisir l'essence principale, son authenticité et son absence totale de concession. Alors évidemment, quand le groupe prend conscience de tous ces atouts, les morceaux qui en découlent sont forcément une tuerie d'un savant mix de metal, de punk et de rock, le tout bien cradingue et manié avec une grande maîtrise ("La Menthation", "Faguebine").

Au niveau du mixage, tout est bien carré, la voix est mise correctement en avant (trop même, diront certains pour ce style de vocaux) et tous les instruments sont parfaitement audibles, le son est bien présent à tous les niveaux. Rien à dire, les Nippercreep livrent ici une première pièce sans concession et sincère, une oeuvre à l'état brut qui mérite de ne pas être polie ou dégrossie afin de ne pas en perdre le sens premier. A écouter mais à ne pas mettre entre toutes les mains !


Groumphillator
Novembre 2010


Conclusion
Note : 13/20

Page originale de la chronique: http://www.french-metal.com/chroniques/nippercreep.html




[/quote]

_________________
Celui la c'est un passif, il laisse faire le canard!!!
Quoi t'es enceinte? C'est cool tu peut encore te faire enfiler jusqu'au troisième trimestre!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/nippercreep
dale crover

avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 32
Localisation : Peyrelevade
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: Re: Chronique Nippercreep - Test   Mar 22 Mar - 17:33

Citation :
A bien y regarder, le clin d'œil de la pochette au Bleach de NIRVANA n'est pas injustifié puisque NIPPERCREEP semble sortir du même garage miteux, avec pour unique préoccupation de jouer fort et sale, à la gloire du son analogique élevé ici au rang de religion. Test, en qualité de premier album, porte donc vachement bien son nom. Il s'agit pour l'heure de donner forme à des idées, peu importe les moyens déployés en studio, peu importe si le mix final crachotera ou sera perfectible. L'intention est là, les brûlots punk-thrash qui raclent aussi !

Nos corréziens ont cependant eu l'idée bienvenue de cracher leur bile en français, ce qui promet quelques instants corrosifs pour qui voudra creuser les lyrics alcoolo-décadentes de l'ami Antoine, pas forcément le vocaliste du siècle mais inspiré que par des gens bien : le regretté Cobain évidemment, le bourreau des cœurs Cantat, les Bérus et toute la scène keupon que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître ! Musicalement parlant, on évitera autant que faire se peut les rapprochements à deux centimes, mais quand même : les premiers BLACK SABBATH pour le tranchant sec des guitares et les références heavy-metal, et BLACK FLAG pour les bourrasques hardcore sans prises de tête. Et je crois qu'on peut résumer la situation ainsi : NIPPERCREEP ne se monte pas le bourrichon une seule seconde. Production locale dans les studios de Chabane's Records, puis distribution gratos sous licence Creative Commons, c'est à prendre ou à laisser pour le client potentiel, qui, s'il décide de jouer les âmes charitables, ira de sa petite donation au label. That's all folks !

Page original de la chronique: http://www.metalland.org/chronique-3035-nippercreep-test

_________________
Celui la c'est un passif, il laisse faire le canard!!!
Quoi t'es enceinte? C'est cool tu peut encore te faire enfiler jusqu'au troisième trimestre!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/nippercreep
buck.

avatar

Nombre de messages : 5737
Localisation : Pôle productivité et performance
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Chronique Nippercreep - Test   Mar 22 Mar - 19:29

bien cool !
Revenir en haut Aller en bas
https://schismatiquedestruction.bandcamp.com/
chinaski

avatar

Nombre de messages : 2234
Localisation : au sud de nulle part
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: Re: Chronique Nippercreep - Test   Mar 22 Mar - 20:51

marrant,
black flag sabbath Laughing Laughing
on a des références "black" Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://perso.orange.fr/nippercreep
dale crover

avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 32
Localisation : Peyrelevade
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: Re: Chronique Nippercreep - Test   Jeu 31 Mar - 11:17

Citation :
Nippercreep nous revient et là cette fois ci, ils sont venus seuls sur ce skeud !!!
J’avais prit un sacré pied en écoutant leur split sorti en 2007 en compagnie de Warblinkers, au fort bon goût de Punk Thrash et thrash. C'est un souvenir agréable dont je n'ai pas perdu une miette.

La pochette de cet album, rappelle une certaine image qui reste dans notre mémoire culturelle, je parle bien entendu de Bleach de Nirvana. Hommage ou pas, en tout cas le clin d'oeil est visible comme le nez au milieu de la figure.

Malheureusement les foudres de certains ne vont pas tarder à s’abattre sur moi !!! Mais bon, je ne donne que mon humble avis alors tant pis si je chagrine certaines personnes !
Cet album, que j'ai pris le temps de vraiment écouter, possède une certaine ressemblance avec Noir Désir en bien plus musclé (bien entendu). Voilà de quoi faire plaisir à certaines personnes, mais contrairement à ce que vous pensez, pas à moi.

Donc vous l'avez compris, pour moi qui avait tant aimé leurs split, il y a un hic. Etant fan de Punk hargneux et musclé et bien là, c'est la déception, parce que Nippercreep m’a vachement déçu ! Pas pour l’énergie dégagé sur cette galette, car il y en a, mais plus par quelques trucs ici ou là.

Les titres qui m'ont enflammés ? Et bien en fait, pas grand chose malheureusement. Ce Test mélange maladroitement des touches de Punk Rock avec des influences de Metal voir de HxC (dans le chant notamment). Ces dernières arrivent tels un poil sur la soupe et sont difficiles à avaler pour qui n'aime pas trop ça. Mauvaise idée.
La rythmique directe et efficace ne fait pas oublier l'univers sombre et malsain qui se dégage des paroles. Voilà qui change des habituels textes des formations Punk classiques. Parfois ça sent la haine et la révolte tout de même.

Niveau conclusion, Nippercreep avec Test n'endiable pas autant qu'espéré. Je suis resté sur ma faim. Loin de l'ancien univers et du Split de 2007 le groupe s'essaie à quelque chose de plus dur et c'est plutôt moyen.

Mais ceci dit cela ne vous empêche pas d’aller faire un tour sur leur site histoire d'écouter et de vous faire votre propre opinion !

Page originale de la chronique: http://www.magicfiremusic.net/chronique.php?id=3706

Nippercreep groupe décevant qui déçoit!!! Laughing

_________________
Celui la c'est un passif, il laisse faire le canard!!!
Quoi t'es enceinte? C'est cool tu peut encore te faire enfiler jusqu'au troisième trimestre!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/nippercreep
buck.

avatar

Nombre de messages : 5737
Localisation : Pôle productivité et performance
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Chronique Nippercreep - Test   Jeu 31 Mar - 14:27

non seulement c'est un groupe décevant qui déçoit, mais en + , il provoque des déceptions.
'fin, bon va pas torturer le pauvre héros de l'information en relevant ses contresens, il a déjà du souffrir pour faire des phrases... misère...
Revenir en haut Aller en bas
https://schismatiquedestruction.bandcamp.com/
Adunakhor

avatar

Nombre de messages : 1834
Age : 70
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/09/2009

MessageSujet: Re: Chronique Nippercreep - Test   Jeu 31 Mar - 20:23

Laughing
Revenir en haut Aller en bas
dale crover

avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 32
Localisation : Peyrelevade
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: Re: Chronique Nippercreep - Test   Dim 3 Avr - 8:57

Citation :
NIPPERCREEP - Test:
Faut bien avouer qu'au nom et au visuel de la pochette, on s'attend à un groupe d'ados non pas influencé par NIRVANA, mais plutôt copieur du groupe de Seattle.
Première frayeur passée, on se laisse aller à l'écoute qui n'est finalement pas si proche de ceux-ci. On baigne plutôt dans un punk / rock cradingue avec " Procès " ce qui nous évite de leur en faire un justement, par rapport à cette peur de groupe clone.
Un morceau comme " Inspiration " lui lorgne vers ce grunge, avec des poussantes typiques mais bonnes, on voit qu'ils n'ont pas hésité à placer leurs influs diverses par le biais de morceaux très différents. On retrouve encore pas mal de changements chez un " Clonage Psychologique ". Avec ses chants variés, sa fougue et un max d'influs en un titre. Un côté très ENHANCER et voilà un morceau qui ressort fortement dans cet album.
Dans sa globalité, on retrouve pas mal de morceaux rappelant ce que l'on pouvait trouver en plus grand nombre il y a une vingtaine d'années. Ce punk rock crados, soit engagé, soit marrant, voir les deux. Comme NIPPERCREEP le dit si bien : " Et maintenant c'est Fini " , on est sain et sauf, après avoir flippé avant l'écoute.
Et puis tout le monde peut aller le chercher gratuitement, donc pas d'excuse pour ne pas le tester.

Chronique de Nawakposse: http://www.nawakposse.com

_________________
Celui la c'est un passif, il laisse faire le canard!!!
Quoi t'es enceinte? C'est cool tu peut encore te faire enfiler jusqu'au troisième trimestre!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/nippercreep
buck.

avatar

Nombre de messages : 5737
Localisation : Pôle productivité et performance
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Chronique Nippercreep - Test   Dim 3 Avr - 10:15

cool. par contre, faudra s'en souvenir la prochaîne fois : le spochettes inspirées par crass Laughing , c'est pas une bonne idée...
Revenir en haut Aller en bas
https://schismatiquedestruction.bandcamp.com/
dale crover

avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 32
Localisation : Peyrelevade
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: Re: Chronique Nippercreep - Test   Dim 3 Avr - 11:48

C'est con sa personne le remarque!!!
Mais c'est marrant, tu fait une pochette genre Bleach, ben les gars on peut d'avoir un clone de Nirvana. Laughing

_________________
Celui la c'est un passif, il laisse faire le canard!!!
Quoi t'es enceinte? C'est cool tu peut encore te faire enfiler jusqu'au troisième trimestre!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/nippercreep
chinaski

avatar

Nombre de messages : 2234
Localisation : au sud de nulle part
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: Re: Chronique Nippercreep - Test   Dim 3 Avr - 14:30

buck. a écrit:
cool. par contre, faudra s'en souvenir la prochaîne fois : le spochettes inspirées par crass Laughing , c'est pas une bonne idée...

oui, ... la prochaine on fra une inspirée par nirvana ils y trouverons p'tétre du Crass ! Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://perso.orange.fr/nippercreep
dale crover

avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 32
Localisation : Peyrelevade
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: Re: Chronique Nippercreep - Test   Dim 3 Avr - 15:17

Laughing
C'est qu'en plus la prochaine sera inspirée par quelque chose, plusieurs même si je me souvient bien!!!

_________________
Celui la c'est un passif, il laisse faire le canard!!!
Quoi t'es enceinte? C'est cool tu peut encore te faire enfiler jusqu'au troisième trimestre!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/nippercreep
chinaski

avatar

Nombre de messages : 2234
Localisation : au sud de nulle part
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: Re: Chronique Nippercreep - Test   Dim 3 Avr - 17:43

dale crover a écrit:
Laughing
C'est qu'en plus la prochaine sera inspirée par quelque chose, plusieurs même si je me souvient bien!!!

oui ! Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://perso.orange.fr/nippercreep
dale crover

avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 32
Localisation : Peyrelevade
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: Re: Chronique Nippercreep - Test   Mar 10 Mai - 18:35

En voila une en Anglais, fait par un suédois:

Citation :
After some mailcorrspondence with the group so did it came a plastic record which was their CD with 12 songs on. They sings in their own language French and that´s always fun with bands who dare to do anything else than sing in English just to be be a success. Their music which I thought would be metal is some mix of punk, hardcore and metal I think and it´s fun to listen to it because it doesn´t sounds like everybody else precisely. It´s hard to describe without being peculiar music or maybe it´s a little weird…experimental in some way. Mix Birthday Party with Monster Magnet so do you get it…

Site de la chronique: http://www.surf.to/skrutt

_________________
Celui la c'est un passif, il laisse faire le canard!!!
Quoi t'es enceinte? C'est cool tu peut encore te faire enfiler jusqu'au troisième trimestre!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/nippercreep
dale crover

avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 32
Localisation : Peyrelevade
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: Re: Chronique Nippercreep - Test   Mar 24 Mai - 19:25

Citation :
C’est en Corrèze que Nippercreep a vu le jour au printemps 2002 et après avoir un temps évolué en trio, les membres fondateurs finiront par se laisser rejoindre après seulement quelques mois par un premier bassiste qui ne fera pas long feu puis par un second qui s’accrochera près de deux ans avant que Kevin ne prenne la place de manière durable, complétant du même coup un line up soudé où l’on remarque Antoine au chant, Sylvain aux guitares et Germain à la batterie. La suite n’est qu’une succession normale et régulière de sorties discographiques, le quartet s’attachant à inonder la plupart des compils rock et metal de ses enregistrements mais s’efforçant en parallèle de sortir des splits albums jusqu’à ce que toutes ses influences parviennent à se rejoindre et à donner naissance à ce premier album, « Test », à la fois baigné de relents punk, metal, grunge, trash ou tout simplement rock. Peu de moyens et beaucoup d’envie, voilà ce qui caractérise d’entrée de jeu assez bien la rondelle …

Travaillée à grand renfort d’emprunts à Nirvana, Jericho, Black Flag, Sepultura et autres Stooges, la musicalité de Nippercreep en appelle autant aux saturations et aux accordages approximatifs qu’à l’énergie communicative et à l’art de construire des riffs et c’est en choisissant un terrain de jeu nivelé sur mesure pour accueillir le tout que le quartet s’est mis à réfléchir à cet effort dans lequel l’engagement est tout relatif mais où l’humour s’efforce d’être toujours bien présent. On ne s’attachera forcément que très peu à des arguments tels que le mixage ou le mastering qui sont ici plus qu’anecdotiques pour au contraire se concentrer sur un contenu riche qui ne manque pas de bonnes ondes et qui se montre capable d’interpeller le chaland à grand renfort de titres bien envoyés comme « Faguebine », « La Menthation », « Hyper Noël » ou encore « Alias Dr House » qui nous emmènent inévitablement vers un « Drancy Sweet Drancy » absolument hurlant de vérité mais aussi vers « C’est fini », une cover du combo punk belge René Binamé qui rappellera forcément aux connaisseurs de bons souvenirs. Sans autre prétention que celle de se faire plaisir en jouant de la musique et d’en faire au passage profiter le public, Nippercreep suit son petit bonhomme de chemin sur la scène indé nationale et s’en sort somme toute plutôt bien …

Page originale de la chronique: http://www.zicazic.com/zicazine/index.php?option=content&task=view&id=8401&Itemid=62

_________________
Celui la c'est un passif, il laisse faire le canard!!!
Quoi t'es enceinte? C'est cool tu peut encore te faire enfiler jusqu'au troisième trimestre!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/nippercreep
chinaski

avatar

Nombre de messages : 2234
Localisation : au sud de nulle part
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: Re: Chronique Nippercreep - Test   Mar 24 Mai - 20:42

Citation :
ou le mastering qui sont ici plus qu’anecdotiques

Laughing

merde alors ! Laughing Laughing Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://perso.orange.fr/nippercreep
buck.

avatar

Nombre de messages : 5737
Localisation : Pôle productivité et performance
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Chronique Nippercreep - Test   Mer 25 Mai - 6:34

bah de tte façon, le mastering est toujours anecdotique, sauf quand ça fait tout grésiller comme sur death magnetic et les autres disques ou le mastering est "remarquable".
Revenir en haut Aller en bas
https://schismatiquedestruction.bandcamp.com/
dale crover

avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 32
Localisation : Peyrelevade
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: Re: Chronique Nippercreep - Test   Ven 8 Juil - 10:50

Citation :
TEST

Year: 2010
Genre: Heavy Metal/Hardcore Punk
Label: Chabane's Records
Tracks: 12
Length: 35 Minutes
My Rating: 6/8

Nippercreep is a French punk-metal band that formed in 2004. They were (I think) one of the first underground bands I ever discovered, around two years ago when I listened to their split with the Warblinkers. Nippercreep was better, though! Their musical style is a mix of hardcore punk and thrash metal... this release leans a bit more to the metal side. The band's current line-up (I believe; at least the one that recorded this album) is: Antoine (vox), Sylvain (guitar), Kevin (bass), and Germain (drums). This is the first full-length album from Nippercreep.

1. Proces
Begins with a rolling, galloping drumbeat and a menacing bass riff... the buildup explodes into CUM! I mean, THE FIRST VERSE! The vocals are pretty throaty-sounding, and I don't know French so I dunno what he's singing about it's probably something ABSOLUTELY BADASS, right?? The guitar part in the verse sections sound like a buncha little ghosts wandering around the room, about to strike an unsuspecting FUCKER IN THE ROOM. There's a short super-fast part in the song.

2. Inspiration
Starts out sounding completely awesome. It's got a slow blues tempo and an absolutely fucking sinister guitar riff. The verse is kinda quiet with some singing, and it orgasms in a huge scream with that crazed guitar melody again.

3. Faguebine
Goes back and forth from tingly to chugging and heavy. It's like traveling through that little bikepath in Urbana... like, some parts are sunny and full of tall grass and then you have to go under dark bridges and shit. I'm just saying shit, though. The vocals are like a (sid) vicious monster trying to jump up for a taste o' pure flesh!!

4. Radondingue
They're singing some phrases repeated over and over but I don't know what they are saying. I could learn French but English rock song lyrics can be as unintelligible as-is... that's your typical American for ya. This tune has some Black Sabbath-like qualities to it, especially in the earlier part of the song. In the second half of the song, the tempo gets faster and there's some heavy double-bass-pedal shit goin' on and what I would consider to be very cool soundin' guitar playing.

5. Clonage Psychologique
This song is quite fast and aggressive! The lead guitar melodies are near hypnotizing to listen to... I like the vocals of this band because even though the predominant form of vocals are screaming, the vocals have character to them and variate in pitch/intensity and such. I know, over-analyizing sucks but hey, you want my review, RIGHT???!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Well, towards the end the song progressively slows down and becomes more discombobulated.

6. La Menthation
Some parts of this song are pretty upbeat and catchy and then other parts, like the verse sections are kinda gloomy but still charged with that rock & roll energy we all crave. It's very much like a song from Nirvana's first album. Gotta love the feel of angry stoned punk-hippie music. Or maybe they prefer L.S.D.?

7. Le Lievre La Tortue
This song drools with heavy metal fury! Gotta love it... feel the groove of the slow but potent beat and the twisted guitar melodies and powerful chords... then slam like a maniac at the fast outro part!
8. Hyper Noel
Frantic verse, with a slightly catchy chorus. Imagine a cat getting its throat slit. Such echoes the fury of Nippercreep. It's a pretty standard verse-chorus punk song.

9. Mister Mystere
MISTER MYSTEREEEEE... HE'S A MYSTEREOUS MAN WHO LIVES IN A SPOOKY HOUSE THAT LITTLE KIDS GO VISIT ON HALLOWEEN AND THEN THEY GET KILLED WHEN ALL THEY REALLY WANTED WAS SOME CANDY TO EAT! The chords here are hot! Some parts are less up-beat and that's okay because they seep with other things that are, well, HOT. Not hot as in high-temperature or sexually attractive, hot as in ROCKIN'! Of course, there's an obligatory thrash section that the band plays after their cocaine kicks in... they've been speedballing. Cocaine and heroin. HEY EVERYONE, GUESS WHAT???

NIPPERCREEP DOES DRUGS!

NIPPERCREEP DOES DRUGS!

NIPPERCREEP DOES DRUGS!

NIPPERCREEP DOES DRUGS!

NIPPERCREEP DOES DRUGS!

NIPPERCREEP DOES DRUGS!

NIPPERCREEP DOES DRUGS!

NIPPERCREEP DOES DRUGS!

NIPPERCREEP DOES DRUGS!

A POLICE MAN LIVES ACROSS THE STREET FROM ME

NIPPERCREEP DOES DRUGS!

NIPPERCREEP DOES DRUGS!

NIPPERCREEP DOES DRUGS!

NIPPERCREEP DOES DRUGS!

NIPPERCREEP DOES DRUGS!

NIPPERCREEP DOES DRUGS!

NIPPERCREEP DOES DRUGS!

Alright, alright, I'll stop...

10. Alias Dr. House
Slow and heavy. The loud chords come and beat ya down... you can writhe, begging for mercy or you can roll with the rhetorical punches. Nice chorus. The second half of the song is faster. Nice usage of palm mutes... palm mutes usually sound best with fast music.

11. Drancy Sweet Drancy
Another slow song... alternates between being kinda quiet and loud. BOING... DOING... BOIING... DOING...

12. C'est Fini
From the intro of the song, you wouldn't expect this to be one of the wildest moments of the whole album... after a few moments of somber droning, the music explodes into a scream the music is fast and wild as fuck! I love it!! Great way to end the album, for sure.

Well, I thought this was a pretty good listen. If you want to hear this music which I am speaking of, you can download it for free off of the Chabane's Records website right here:

http://chabanes-rds.blogspot.com/

You can find many other free records as well there from other bands around the world! AROUND AND AROUND AND AROUND, WHEEEEEE!!!!! Well, that's all I have to say for now, check out this album, pleeze.

Top 3 Favorites:
1. Mister Mystere
2. C'est Fini
3. Inspiration

Page originale de la chronique: http://thelegitman93.blogspot.com/2011/07/review-235-nippercreep-test-2010.html

_________________
Celui la c'est un passif, il laisse faire le canard!!!
Quoi t'es enceinte? C'est cool tu peut encore te faire enfiler jusqu'au troisième trimestre!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/nippercreep
buck.

avatar

Nombre de messages : 5737
Localisation : Pôle productivité et performance
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Chronique Nippercreep - Test   Ven 8 Juil - 11:48

oauis mais vous avez oublié de le prévenir que vous étiez un groupe décevant, alors forcément , quoi... Laughing

chouette chro sinon. le mec est vraiment enthousiaste. head bang dance
par contre , il vous a grillé pour les drogues... Laughing Wink

du coup je suis obligé de le réécouter, là... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
https://schismatiquedestruction.bandcamp.com/
chinaski

avatar

Nombre de messages : 2234
Localisation : au sud de nulle part
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: Re: Chronique Nippercreep - Test   Ven 8 Juil - 16:35

Laughing

il est bien a fond ! Laughing

oui il est bien enthousiaste !

ah du coup ça te donne envi de le réécouter ! yeah !

mais on est pas des hippies punk Laughing

en tous cas oui, il parle beaucoup de drogue Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://perso.orange.fr/nippercreep
buck.

avatar

Nombre de messages : 5737
Localisation : Pôle productivité et performance
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Chronique Nippercreep - Test   Sam 9 Juil - 15:19

chinaski a écrit:


mais on est pas des hippies punk Laughing

'fin bon, c'est pas comme si y'avait des chevelus mal rasés avec des t-shirts crass dans le groupe, hein ? Laughing


chinaski a écrit:

ah du coup ça te donne envi de le réécouter ! yeah !

ouais, le mastering est un peu moyen je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
https://schismatiquedestruction.bandcamp.com/
buck.

avatar

Nombre de messages : 5737
Localisation : Pôle productivité et performance
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Chronique Nippercreep - Test   Ven 2 Sep - 14:38

http://www.myspace.com/odymetal/blog/544159442

Citation :

NIPPERCREEP

« Test »

Cd promo 12 titres (35'02'')

CHABANE'S RECORDS

Rock alternatif/Grunge. – FRANCE – Disponible

Groupe de quatre musiciens formé en mars 2003 avec dès l'origine, Sylvain à la guitare, Antoine au chant et Germain à la batterie, Kévin, à la basse les ayant rejoints un peu plus tard. Le propos est en français, placé bien en avant, tout en poésie !!! Avec, et il faut le préciser, une bonne diction. Musicalement, on flotte dans un mélange de rock alternatif, grunge et clapotis hardcore. J'ai eu du mal à aller jusqu'au bout des 12 titres dont certains sont dispensables, mais il y a un public pour cette approche que vous pouvez découvrir sur le site et soutenir le groupe si vous adhérez. En fin de compte je n'ai apprécié, tout est relatif, que le dernier titre… du moins son nom.

donc ça continue dans la série "nippercreep, groupe décevant" . accessoirement, je pige pas pourquoi il a chroniqué un disque dont il n'aime pas le genre a priori. les zineux, c'est vraiment les BHL de la musique...
notons que son gag final tomberait mieux s'il avait reproduit le trackisting... 'fin bon, je me frappe plus...

Germain, si tu veux remercier le gentil monsieur , c'est sur meinspace que ça se passe...
Revenir en haut Aller en bas
https://schismatiquedestruction.bandcamp.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chronique Nippercreep - Test   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chronique Nippercreep - Test
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chabane's Records :: Chabane's Records :: Chroniques/Retours-
Sauter vers: