Chabane's Records

Chabane's Records label libre
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Chroniques Jewy Sabatay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
buck.

avatar

Nombre de messages : 5737
Localisation : Pôle productivité et performance
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Chroniques Jewy Sabatay   Dim 1 Nov - 0:29

http://www.muzzart.fr/lezine/chronik/jewy-sabatay-jewy-sabatay.html

je la copierai/collerai ici dans un moment. d'ici là, allez la lire sur place !
Very Happy

Citation :
Netlabel à but non-lucratif, Chabane's Records surprend, agréablement, il faut bien le dire, avec, entre autres, la sortie du troisième album de ce groupe...Serbe. Ce label français ayant pour particularité, et on ne peut que l'en louer, de promouvoir des artistes issus de pays peu réputés pour leur activisme musical.

Le quatuor issu de Pancevo affiche en effet une maitrise étonnante, qui surprend moins dès lors qu'on apprend que cela fait au bas mot dix ans que ses membres pratiquent communément. L'intégration qu'un quatrième musicien semble n'avoir eu aucune incidence négative sur la cohésion de groupe, et cet opus éponyme oscille avec à-propos entre noisy rock, heavy rock et élans grunge, le tout dans une variété d'ambiances qui réhausse encore, si besoin était, ses compositions. De morceaux lourds et puissants (Nevena, en introduction), allégés par une voix plutôt mélodique, en titres plus modérés (Hitler satanist) bien que porteur, en ce qui concerne ce dernier, d'une fin massive, en passant par des sonorités plus exotiques (The black dagger, également très réussi), Jewy Sabatay étincèle et nous gratifie de dix chansons largement au niveau des pointures du genre. On pense à Alice In Chains, mais aussi aux penchants atmosphériques d'un Radiohead, dont les Serbes reprennent à leur compte l'extrême sensibilité vocale et instrumentale, et ce sont finalement quasiment deux décennies de rock sombre et multiformes qui sont résumées, sur ce disque, avec une belle assurance. Qu'il fasse le choix d'une certaine douceur mâtinée de touches plus appuyées (Lisac Od Zelatina), ou d'un registre plus direct et saccadé (Hermes), le combo serbe se montre d'une compétitivité à toute épreuve. On regrette de ce fait la confidentialité réservée à cette catégorie d'artistes, dont les productions, éloquentes et sans failles avérées, mériteraient un tout autre sort, et on se prend à espérer que dans le cas de Jewy Sabatay, ses capacités superbement exploitées interpellent, outre les acteurs de chez Chabane's Records, déjà bien au fait de ces indéniables qualités, l'attention, au minimum, des programmateurs européens.

A l'écoute de cet opus, et par exemple d'un titre comme Uspavanka Za Vericu M., ce ne serait que pure logique, le climat lourd et oppressant des ressortissants de Pancevo, bien construit, trouvant en cette voix expressive son parfait contrepoint et débouchant sur des réalisations dont aucune, c'est à souligner, ne s'expose à la moindre critique éventuelle.
De plus, Jewy Sabaty ne faiblit aucunement sur la fin de son album, entre Okean Srece, aérien et dans la retenue, et ce Prevaradans dans l'exact esprit du groupe: mélodiquement affirmé, noir et porteur en arrière-plan, ou de façon plus évidente, d'une puissance salvatrice et toujours bien régulée.
Découverte significative donc, bien que tardive, d'un groupe dont on parle trop peu, et qui outre la pertinence de ses travaux, a pour mérite de nous inciter à nous pencher de façon plus conséquente sur la teneur et le contenu de la scène Serbe.


Dernière édition par buck. le Sam 19 Déc - 19:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://schismatiquedestruction.bandcamp.com/
dale crover

avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 32
Localisation : Peyrelevade
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: Re: Chroniques Jewy Sabatay   Dim 1 Nov - 11:33

Ho yeah, cool cette chronique, il pense comme nous!!! Laughing

_________________
Celui la c'est un passif, il laisse faire le canard!!!
Quoi t'es enceinte? C'est cool tu peut encore te faire enfiler jusqu'au troisième trimestre!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/nippercreep
buck.

avatar

Nombre de messages : 5737
Localisation : Pôle productivité et performance
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Chroniques Jewy Sabatay   Dim 1 Nov - 16:18

Akira, sur le forum ARAK a écrit:

J'aime beaucoup ! Chouette !

(à propos du disque pas de la chro)
Revenir en haut Aller en bas
https://schismatiquedestruction.bandcamp.com/
Alvarez



Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: Chroniques Jewy Sabatay   Lun 2 Nov - 15:44

Here`s our first Serbian review, it`s on Serbian and in cyrilic letter...which is kinda bad for ya, I know...but you can use some of the internet translator to understand it (just like I translated French review Smile)



Љубазношћу Велибора Николића, ваш омиљени блогер ( или омражени спамер, зависи како гледате на моје изливе креативности Smile, добио сам албум на сам дан изласка, пре свега, као вишегодишњи фан бенда, али и, верујем, као један од критичара који ће својим коментарима учествовати у промоцији новог чеда бенда " Џеви Сабатај ", трећег по реду.
Писати рецензију бенда који волите није нимало захвално, јер тешко је бити објективан, реалан и покушати тамо неком испричати шта сте то чули, какав је албум и све друго што чини један овакав плод у оваквим временима. Протекција се подразумева, али ја ћу само покушати да дам своје виђење из више перспектива, и да га сагледам као слушаоц, фан, али и као музичар ( можда и најмање релевантна категорија, али Боже мој! Smile.
Почећу од друге ставке.
Спрега између самог бенда и мене као особе, бића, започиње заправо на самом почетку.
Моја прва свирка у С21, као посетиоца, је била неког Јануара 2004.-е, на промоцији " Анђелиног Осмеха ", деби албума управо Џевија. Такву свирку свакако не заборављате, јер вам је прва, а друго, била је потпуно шокантна, са све уништавањем инструмента, гитаре конкретно. И бенд је, додуше, изгледао потпуно другачије.
Од тада креће цео тај пут лудог Панчевачког рокенрола(тм), и данас, пет година касније, јасна је само једна ствар: Џевији су преживели и надживели многе бендове који су у сваком разговору о Сцени, истицали своју супериорност над групим ексцентрика. Можда је тачније чак рећи све који су покушавали да се надмећу у врло чудном такмичењу са непознатим и неписаним правилима.
За пет година, дакле, три албума, што је ја мислим апсолутни рекорд у данас активним и актуелним саставима.
Сигурно је и да је бенд увек ишао напред, мало је и падао, мењао чланове успред снимања, након снимања, што је увек провоцирало класично трачарење о могућим и немогућим разлозима.
Ипак, актуелна постава се стабилизовала након " Нихилиста " и сложно прионула на посао.
Сада као слушаоц.
Да ли баш због непостојања интерних проблема, и на прво слушање се стиче јасан утисак о кохерентности, о одмерености и компактности. Свака песма је одсвирана до краја и није ту да попуни капацитет медија, већ је плански настала.
Други утисак који се стиче након пар нумера је стваралачка зрелост и највећа награда овом бенду је свакако чињеница да никада нису имали овако квалитетан материјал. Без икакве жеље за неумереним похвалама, мирне душе могу да кажем да је албум одличан и да ће свако ко се " бави " слушањем музике овде пронаћи нешто за себе. Бенд је проширио свој специфичан жанр и успешно извршио фузију са више музичких праваца, од којих се можда и највише истиче " пост-рок ", који се огледа у специфичној архитектири хармонија, минималних, али целовитих. Не бих то назвао " прогресивним ", али су у свој стил инкорпорирали више од квинти и рифовања. Све то заједно и звучи као што покушавам да објасниме, не превише комплексно, али ни " панкерски " као некада. Треба поменути и велики повратак соло деоница, којих из неког разлога, и није било на прошлом албуму.
Међутим, има још једна велика и значајна ствар.
Вероватно нико није могао да претпостави да ће се бенд одрећи свог " трејдмарка ", вокалних бравура, које су пречести и намерно ишле у фалш, али у складу са честим оријенталним мелодијама. Објашњење овог није нимало једноставно, јер је баш тиме бенд свих ових година правио специфичан емотивни набој, што је чинило праву срж бенда. Заиста нисам нимало размишљао о тој могућности, кад, заиста, право певање ( у 90 % случајева ).
Као љубитељ " старог " начина (над)певавања, било ми је изузетно чудно, али и занимљиво да слушам песме у сасвим новој " одори ". Морам признати да та промена изузетно прија, и да је целокупна третман који је очигледно спроведен био делотворан. Од нумера, не бих издвајао ниједну посебно, мада, " Успаванка за Верицу М. " и " Океан Среће " можда и најбоље репрезентује бенд у једном новом ( или макар старом, али " јачем " ) светлу.
Сада бих дао себи слободу да прокоментарошим са једна " професионалне " стране.
Већ у раним радовима, бенд је јасно показивао таленат ка компоновању допадљивих нумера, али и такође и искрену жељу за што мање " поп " сензибилитета. Е сад, то " поп " је тешко дефинисати, али рецимо да је " Нирвана " поред " гранџ " имала итекако " поп " утицаја, лепо паковање свог производа ( мало мање лепог, али.. ).
" Анти-поп " формула је и овог пута примењена, али то албум " погађа " колико и " промашује ".
Док је " Невена " у студијским условима одсвирана на изузетно " мучан " начин, што дефинитивно прија, мислим ( скормно ) да " Океан Среће " није требало уопште ранжирати, а поготово не плански. То је специфична нумера, знатно другачија од свега што је бенд икада урадио, и јасно је да је балада, са чудним емоцијама које буди, јер иако је бескрајно тужна, као и свака туга, онда следи након истоветне среће. Мислим да су сви имали само речи хвале на њу, макар онакву како ју је бенд презентовао на свирци Јануара 2008. и на " ТВ Метрополису " лета исте године.
Интро је урађен са полу-дисторзијом, а при солажи је додата врло чудна ритам гитара, са готово стравичним " ревербом " или сличним ефектом. То је и даље одлична песма, али сматрам да ју је требало урадити на " изворан " начин, јер је заиста мелодија феноменално лепа. Овде се истиче и певање, право, и има прави емотивни набој, праву енергију, и заиста много стила и помало иде у успешан контраст са молском структуром.
Рак-рана " Нихилиста " је свакако било снимање у сопственој, кућној, режији, што се итекако чуло. Овог пута, прави студијски рад долази до изражаја, и продукција је за овакав бенд готово идеална. Бубањ је одличан ( а познато је да је он најтежи за снимање ), а бас гитара је урађена у истом " фазону ", стварајући респектабилну ритам секцију, онакву какву је бенд и желео.
Са гитаром, пак, имам извесних недоумица.
Вероватно је и то промена коју је бенд желео, само што нисам сигуран да ли добро направити један " патерн " и ићи све време тако.
Наиме, од некадашње дубоке, готово " ну-метал " дупле дисторзије, стигли смо до врло конзервативних подешавања, добијајући на мелодичности, али пречесто се истиче " рескост " гитаре, што једноставно, аудиоторијум никада није имао прилике да чује у овој мери. Дистрзија је далеко традиционалнија и ближа " Нирвани " и року него икада, што је опет и добро и лоше, како када и у којим моментима. Свестан сам и ограничења самог снимања, па и продуцирања, а на крају крајева, и самог " пословања " свих бендова, тако да ово је де факто реална слика могућности и услова који у крајњој инстанци не значе ама баш ништа, јер треба ценити саме нумере, а оне су, заиста, за сваку похвалу, а албум сигурно један од важнијих у новијој историји наше мале сцене ( мислим на целу државу, нажалост ). Ово је један, пре свега, леп албум, без експериментисања, комплетно отпеван на српском са врло провокативним темама ( понекад и превише ) али заиста искрен, квалитетан и ја сам потпуно задовољан, а верујем и сами аутори.
Како ће публика реаговати, незахвално је хипотезирати, али, добио сам дозволу да ексклузивно Smile са вама, мојим читаоцима коју су прочитали цео текст и стигли до овог, јубиларног, 10.000-тог карактера, поделим линк до .огг верзије албума ( исто што и .мп3, само опен-сорс, без бриге ), а ту се налази и дигитализовани буклет са текстовима свих песама, тако да, шта је бенд могао да уради за вас, то је и урадио, а на вама је да одлучите.
Свакако препоручујем!

Оцена, на крају,
8.7/10
Revenir en haut Aller en bas
buck.

avatar

Nombre de messages : 5737
Localisation : Pôle productivité et performance
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Chroniques Jewy Sabatay   Lun 2 Nov - 18:35

http://translate.eu/fr/translators/Serbian-French/

the automated translation made something bleed inside my skull...
you've got provocative lyrics ? almost too much ? that's interesting... Very Happy

very good review, from what i understood.
Revenir en haut Aller en bas
https://schismatiquedestruction.bandcamp.com/
Alvarez



Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: Chroniques Jewy Sabatay   Mer 4 Nov - 5:18

Here`s another one, from rock journalist and writer Milan B. Popovic :

Jewy Sabatay CD Jewy Sabatay Chabanes Records / Insurrection / Dark Revolution

Ovaj muzički sastav karakteristišu furiozni nastupi uživo, sa raznovrsnim zvučnim performansima – upravo to piše na oficijelnom internet sajtu, sada već kultne grupacije, Jewy Sabatay. Ovaj bend ume da zazvuči i distorzirano neartikulisano a da konačni artistički produkt ipak ima svoj smisao i razlog postojanja. Njihova semantička košulja ume da bude natopljena gustom modrom i još uvek toplom krvlju. Koja se cedi jer je ima u vrelim nanosima. To se ponajpre može uočiti u predposlednjem komadu na albumu – Okean sreće. Ali ne i samo u njemu. Ima tu nekoliko lucidnih opservacija koje ću vam prećutati, puštajući vas da ih sami otkrijete. Istoimeni album sadrži ukupno jeadanest kompozicija. Jedna od njih, završna, Prevara, jeste osvrt ne jednu ordinarnu temu-ljubavnu. Dobar alter-grandz jos uvek postoji. Proverite to i sami!
Revenir en haut Aller en bas
chinaski

avatar

Nombre de messages : 2234
Localisation : au sud de nulle part
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: Re: Chroniques Jewy Sabatay   Mer 4 Nov - 16:38

buck. a écrit:
http://www.muzzart.fr/lezine/chronik/jewy-sabatay-jewy-sabatay.html

je la copierai/collerai ici dans un moment. d'ici là, allez la lire sur place !
Very Happy

bien cool cette chro !

rahlala les traducteurs c'est pas le top ça traduit en d'autre langues des fois Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://perso.orange.fr/nippercreep
buck.

avatar

Nombre de messages : 5737
Localisation : Pôle productivité et performance
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Chroniques Jewy Sabatay   Mer 4 Nov - 18:13

chinaski a écrit:


rahlala les traducteurs c'est pas le top ça traduit en d'autre langues des fois Laughing Laughing

ouais, mais on sait pas laquelle... Laughing Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
https://schismatiquedestruction.bandcamp.com/
chinaski

avatar

Nombre de messages : 2234
Localisation : au sud de nulle part
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: Re: Chroniques Jewy Sabatay   Mer 4 Nov - 18:21

buck. a écrit:
chinaski a écrit:


rahlala les traducteurs c'est pas le top ça traduit en d'autre langues des fois Laughing Laughing

ouais, mais on sait pas laquelle... Laughing Laughing Laughing

Laughing Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://perso.orange.fr/nippercreep
Alvarez



Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: Chroniques Jewy Sabatay   Dim 22 Nov - 7:19

Another interwiev with me, about the JS album:

http://www.pancevackipres.com/sh/92/130/3963/
Revenir en haut Aller en bas
Alvarez



Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: Chroniques Jewy Sabatay   Dim 22 Nov - 7:20

Google translate Smile

Aujourd'hui, ces Valentine avec le sang!

22. novembar 2009e Auteur: Alexander Vukelic
Vladimir Dimitrijevic, Brigita Nikolic, Slobodan Stanisic

Rise troisième album studio de la bande »Jewy Sabatay« causé beaucoup d'excitation et les réactions dans les milieux souterrains grande échelle du pays.

CD intitulé "Jewy Sabatay", 1 Novembre, lancé par la maison française "Chabanežs Records" dans le Web et l'édition papier, et la Serbie allait bientôt paraître pour le label «Dark Révolution». Enregistrée à ce jour plus de 350 téléchargements sur Internet, et l'album reçut des critiques positives dans les magazines de premier plan en France et en Serbie, où la bande de plusieurs villes se sont les appels pour des concerts. Nouveau CD "Jewy Sabatay» ont été renforcées, mais une position significative dans le métro serbe, en termes de droit d'auteur et la production a marqué une nouvelle ère sur la scène de la ville. Album parler avec Brigita Nikolic, le chef de la bande.



"PPRESc": nouvelles chansons suivre votre vision artistique sans compromis, mais beaucoup plus communicative ...

Brigita Nikolic: Il est l'un des groupes qui ne seront jamais graver deux de la même assiette. Album Nous avons préparé quatre ans, et le mettre plus d'effort et l'argent que dans les deux premiers. Il est logique qu'elle est réceptive et plus proche des gens, mais non commerciales. Dans le travail, un grand concert, les répétitions et le travail acharné ont été récompensés. L'année dernière, nous avons travaillé plus que jamais, et d'être entendu. Il s'agit des dossiers les plus complets et les premiers que nous avons réussi à suivre la comédie musicale et la production. Toutes les personnes intéressées peuvent le télécharger à partir d'adresses Internet: www.archive.org / download / Jewy_Sabatay / JewySabatay.zip. Produit son Marko Jovanovic Arthur, l'un des meilleurs producteurs dans le pays, et le nom lui-même avec qui il a collaboré parlent d'eux-mêmes ... Guitariste et producteur de Nikola Vranjkovic, "Block Out" Marcello, "By-Pass", "consécration", "Broken Strings" ...

L'album nous avons enregistré Boban, le gouvernement et moi, et à la fin de l'année nous ont rejoint et le guitariste Mark Jovisić et je pense que notre son est maintenant plus complet et plus sérieux que jamais. La chanson "29:10" est un violoncelliste guest Nemanja Stankovic de l'Orchestre de chambre "Strings of St. George, l'un des meilleurs musiciens que je connais - une sluhista incroyable, les auteurs kapiram travail, et non pas de l'histoire rock'n'roll. Il s'agit d'un invité doux qui affine la plaque, et enregistrée depuis moins de vingt jours. Mélange a duré des mois ...

• paroles de la chanson "Nevena": "Un jour viendra où les gens vont nus dans les bois vous aujourd'hui la Saint-Valentin avec du sang, Nevena ...", des sons très apocalyptique ...

- La chanson est futuriste. Nevena est "petit" jeune fille dont la vie créée par d'autres. Je suis un grand fan de STIM-punk, et la culture qui se réfère à l'âge et futuriste des conséquences apocalyptiques des années cinquante angoisse telle qu'elle est aujourd'hui peut être trouvé dans les jeux vidéo comme «Fallout" series. Lovely est mon idée de société qui se pose dans l'ère postnuklearnoj et j'ai insisté auprès de notre mouvement dans le sens de l'apocalypse. Je crois que cela se produira seulement pour 200-300 ans. Le fait est que nous perdons la conscience et l'identité en tant qu'individus. C'est un processus volontaire, mais elle n'a pas «les lézards", "quelqu'un" à Wall Street ou une sorte de "maçonnique dôme. Ce processus est la "force majeure", quelqu'un a appelé Dieu, Créateur, de la science .... "You Today Saint-Valentin avec du sang» était une allusion à l'attaque sur l'individu et la perte de l'individualité, et c'est l'essence de notre message à tout le monde.

• Dans le verset premier, la chanson «Hitler Satanique" dit: "Vous avez fait de bonnes oeuvres parce qu'ils s'attendent à une récompense."

- It's iskomponovana najdževisabatajskija, introvertna et la poésie hermétique, pour mon anniversaire. Un jour, je me suis réveillé avec ces nuances dans votre tête. Le verset est la compréhension de trois étages. Veronica Lake de mentionner qu'il avait un parcours de vie intéressant. Il a été un symbole de sexe et d'un sommet complètent, à terme, est décédé dans un Squats en Floride. Le dernier film dans lequel elle joue, elle renaît effectivement Hitler et, partant, le verset: «Elle» par Hitler, elle a `sa Satanique", qui symbolise la peur intérieure des femmes que nous aimons.

• Ce qui motive votre lirike?

- Textes écrire Vladimir Dimitrijevic et moi. Elles sont hermétiques et compliqué, mais les sujets que nous traitons sont très populaires aujourd'hui. Il est question de relations, relations, amitiés, amour, et souvent des conditions sur le bord de la raison. Terriblement attiré par moi que le concept de «folie» dans la roche et je pense que les gens sur le nouveau conseil de se sentir bien. La notion d'irrationnel », satanskog" ... C'est ce que toi, "le diable, non à la paix" - c'est pour moi rock'n'roll.

• demander à un groupe qui n'est pas un «écouter d'abord" ...

- Nous avons donc commencé et je pense que nous allons bien finir. Mais les progrès dans la qualité du jeu et de performance que vous avez failli à l'auditeur. Il serait hypocrite si je disais que je ne s'intéressent pas à nous Gotive, mais ce n'est pas l'essence de notre groupe.

• Combien de beaucoup de courage qu'il faut pour être joué alternative rock and roll en Serbie?

- La douleur est probablement le plus le sentiment de la mort rođewa. Si vous avez déjà ainsi faisons quelque chose pour eux-mêmes. Recherche de l'organisation, la détermination et l'amour du rock and roll comme une philosophie, un concept, en fonction de la netteté du son. Nous combinons des éléments de rock, punk et métal, comme dans tous les genres de trouver quelque chose d'attrayant, mais ce n'est pas l'éclectisme bon marché. Peu importe la façon dont nous le peuple »lejbeluju. Nous avons récemment joué au festival de Samhain, et de l'Internet était plein de bons commentaires sur notre rendement, même si nous ne sommes pas bande de gothique.

• Que dois-je attendre de l'album?

- Ce record signifie beaucoup pour nous. Nous sommes le monde de l'homme comme un être universel. Je joue du rock and roll à la manière américaine, qui est, de la musique qui communique avec n'importe quel citoyen du monde, et nous sommes figurant hommes de l'Allemagne, la France, de la région .... Je m'attends à voir apparaître sur la scène de plusieurs noms d'importantes nouvelles et secoué souterrains serbe paresseux, où tout est fondé sur les tendances internationales et la rectitude politique. Un Jewy Sabatay «aucun lien ni avec l'un ou l'autre. Ce n'est pas notre tasse de thé.
Revenir en haut Aller en bas
buck.

avatar

Nombre de messages : 5737
Localisation : Pôle productivité et performance
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Chroniques Jewy Sabatay   Dim 22 Nov - 9:06

thanks. that's interesting.
Revenir en haut Aller en bas
https://schismatiquedestruction.bandcamp.com/
Alvarez



Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: Chroniques Jewy Sabatay   Dim 22 Nov - 10:45

I`m trying to bring a good name of Chabanes Records here in Serbia Smile

I wouldnt be suprised if some underground Serbian bands start to contact you.
Revenir en haut Aller en bas
Alvarez



Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: Chroniques Jewy Sabatay   Ven 4 Déc - 5:30

One more, this time in French:

http://lahordenoire.free.fr/chronique.php?art=2311


Citation :
Chabane's Records, 2009
Post-rock, France
CD ou téléchargement gratuit

Jewy Sabatay - Jewy SabatayGroupe quasi-inconnu de la scène serbe (pour nous autres hexagonaux, c'est quasiment un pléonasme), Jewy Sabatay sort un album éponyme, qui n'est autre que son troisième CD full-lenght. L'album, sorti sur Chabane's Records, a tout pour plaire : prix très abordable, label non-commercial, livret relativement sobre. D'après le Chabane's, il s'agit d'un chef-d'oeuvre. On peut ordinairement se méfier de ce genre de descriptions pleines d'emphases, plus faites pour appâter le chaland que pour fournir une véritable critique esthétique, mais Chabane's n'est pas un label commercial et l'album tout entier est téléchargeable gratuitement.

Jewy Sabatay joue du post-rock : basse très audible, peu de guitares sursaturées, chants clairs. Pourtant, l'esprit metal est on ne peut plus vivant dans cet album, tant chaque titre transpire la noirceur et la mélancolie. Les compositions alternent et varient, parfois au sein d'un même morceau : on entend un solo de basse, mis en avant par une batterie lente et en même temps très dense... Le moment pourrait être aérien, mais il serait plutôt du genre à planer dans la fumée, et on n'a pas de mal à s'imaginer placé sous un cône de lumière blanche, sur un trottoir obscur ; puis vient la guitare, avec un ronflement puissant, et un refrain qui reprend ; juste après, elle est remplacée par une guitare non-rythmique, au son plus aigü, plus régulier, mais pas moins mélancolique... tout cela sans la moindre fausse note entre les différents moments musicaux.
Partout, la noirceur est à couper au couteau. Velibor, le chanteur, éclaire brièvement les ténèbres d'une voix claire et langoureuse. Et on y retourne ! Citons aussi les différents solos (violoncelle au troisième titre, lead aux quatrième et cinquième titres), qui nous font agréablement voyager dans l'univers de JS.
Compositions inspirées, batterie diversifiée (ce qui n'est pas évident puisque les tempos sont plus ou moins toujours les mêmes), l'album a tout pour plaire. Même moi, qui suis habituellement rétif au post-rock, je ne regrette pas de m'être laissé tenter. Paradoxalement, l'ensemble est à la fois dense et léger, au fond très subtil, et nécessite plusieurs écoutes pour bien tout saisir.

Alors, tient-on vraiment un chef d'oeuvre ? L'expression est, à mon avis, un peu exagérée. Cependant, nul doute que cet album est très abouti et constitue le résultat d'un long travail, d'autant plus admirable que le résultat n'est pas vraiment joyeux.
Attention tout de même : si vous l'écoutez plusieurs fois de suite, vous aurez l'impression de vous liquéfier sur votre chaise... Vous êtes prévenu !

Geodaxia - 8/10
Revenir en haut Aller en bas
buck.

avatar

Nombre de messages : 5737
Localisation : Pôle productivité et performance
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Chroniques Jewy Sabatay   Ven 4 Déc - 10:02

hey, thta's cool. we've never heard of these guys. could it be possible that some reviewer downloaded the record ? Shocked
what a trip !
Revenir en haut Aller en bas
https://schismatiquedestruction.bandcamp.com/
Alvarez



Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: Chroniques Jewy Sabatay   Mar 8 Déc - 21:48

Another interview :

http://www.trablmejker.com/emisije/2/1553

And here`s google translate :

Brigita Nikolic, Jewy Sabatay
Serbe rock and roll à la culture américaine
08/12/2009.
Nous jouons du rock and roll. Et la «voie américaine». Ce qui signifie que nous avons un concert court, et "Ljuca, et pas quelque chose que l'on parle avec le public, parce que nous sommes stupides ...

Principalement chanter en serbe. Rêvez-vous dans cette langue et ce que vous rêvez?
Je rêve en serbe. Pour les autres membres du groupe ne savent pas parce qu'ils ne parlent pas. Je rêve souvent deviner ce rêve d'autres personnes, et les rêves sont probablement l'aspect de ma vie que je suis satisfait. La chose la plus importante pour moi est que je ne peux pas faire la distinction entre le rêve pendant que je dors et rêve en Java, et ils sont très, très petit. Voici mon bonheur. Pas moi "Hungry Eyes" des choses matérielles. J'en ai un et son existence plus ou moins que ça suffit. Récemment, j'ai fait un rêve vraiment fou. J'étais avec Angelina Jolie et j'étais juste super quand nous gnjeckali (me souviens même plus de ses tatouages), puis a commencé à me mordre la conscience parce que Brad Pitt. Les rêves sont fous!

Vous avez plusieurs rôles inhabituels texte lucide. Comment votre subconscient vous dicte Lyrically image poétique?

Je ne pense pas leurs textes lirike dans le vrai sens du mot. C'est justement ce que de moi. Kapiram cela et avec le Gouvernement, qui écrit la deuxième moitié des textes. Je ne me considère pas comme n'importe quel musicien ou chanteur, poète. Kapiram que notre peuple mai lyrique "weird" parce qu'ils sont habitués à du texte à bas prix de notre artiste pop-rock (dont les médias toujours trpaju erreur dans la roche), qui est surtout réduite à déplorer que de la merde dans le pays ou que quelqu'un va maintenant à boire parce que le poisson šutnula. Il ne sont pas nos problèmes, même si bien sûr il ya ces éléments. Nous jouons du rock and roll. Et la «voie américaine». Ce qui signifie que nous avons un concert court, et "Ljuca, et pas quelque chose que l'on parle avec le public, parce que nous sommes stupides (qui est principalement groupes européens faire ce que j'ai personnellement vidéo). Le lien le plus important du subconscient rock alternatif lourds, quelle est votre réaction à la deuxième partie de la question. C'est un terrain glissant qui est facilement sapliće, mais juste parce que le défi. Il est facile à jouer Paranoid ...


Ce qui devrait arriver autour de vous ou en vous, tout ce travail créatif ne semble pas si melanhonično, sombre et (pré) noir appropriée?

Je ne pense pas que nous overdose troupe un peu sombre. Nous faisons en effet beaucoup d'essais et d'amour plaisante à jouer. Ne passez pas des heures à étudier Edgar Allan Poe et Tarkovskog. Notre image est l'une des nuances de gris, et c'est la vie pour moi. Je ne comprends pas la «force noire», et je n'ai jamais essayé. Et d'autre part, n'est pas difficile non plus à mentir et dire que les gens ont juste besoin de souffler kulirati et les articulations, et tous les problèmes seront résolus. Est-ce que le diable, qui ne boit que la philosophie n'est pas très sage pour moi.

Qui sont vos influences artistiques en dehors du monde de la musique?

C'est une question très agréable. Mon plus gros modèle de rôle et le seul homme qui peut être considéré comme idole était George Carlin. Il ne me touchent pas la musique, mais je suis d'accord avec lui, dans 99% des choses. Pour moi, c'était tout simplement incroyable depuis que j'ai le caractère notoirement difficile et individualiste. Je pense que c'est un peu réalisateur Alejandro Gonzalez Inarritu et Jarmush avec le film "Dead Man" peu d'impact sur ma créativité musicale. Kapiram aux autres membres du groupe puisent leur force dans les pages različtih, juste le temps que la demande est pas trop, mais il est avec nous, en quelque sorte spontanément.



Quel est votre but dans la vie et le sens créatif?

Dans un sens créatif de but est atteint. Sortie du troisième et dernier album, nous avons réussi. Je le recommande vivement à tous les amoureux du son peut-être lourds de guitare et j'espère que vous les aimez. Mais maintenant il a plus de personnes que les deux précédents ensemble, nous dit encore quelque chose. Aux fins de la vie, je ne sais pas. Vingt-six ans et je kapiram qu'il doit définir au cours des dix prochaines années.

Interviewé: Milan B. Popovic
Revenir en haut Aller en bas
buck.

avatar

Nombre de messages : 5737
Localisation : Pôle productivité et performance
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Chroniques Jewy Sabatay   Jeu 10 Déc - 10:42

500 téléchargements pour l'album en 40 jours !
500 downloads in 40 days !
Revenir en haut Aller en bas
https://schismatiquedestruction.bandcamp.com/
chinaski

avatar

Nombre de messages : 2234
Localisation : au sud de nulle part
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: Re: Chroniques Jewy Sabatay   Jeu 10 Déc - 15:53

ah ! c'est cool ça !

Brigite doit etre contante !
Revenir en haut Aller en bas
http://perso.orange.fr/nippercreep
Alvarez



Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: Chroniques Jewy Sabatay   Jeu 10 Déc - 16:13

Constatation officielle GROUP Jewy Sabatay





Groupe Jewy Sabatay de Pancevo, a rompu tout type d'accord (le cas échéant, à tous), Sai Insurrection maison zdavackom / Dark Révolution à Belgrade. Trahi toutes nos attentes, a dépassé toutes les conditions possibles et fait preuve d'un remarquable manque de professionnalisme par M. Nicholas Pavlicevic à partir du mois ogranizacije.Posle et demi »zavlacenja, nous avons réalisé qu'il est préférable de retirer de ce frivole" accord ", et continuent avec la promotion de notre nouvel album. Pour l'instant, l'album se trouve en téléchargement gratuit et à travers la France à la maison de Chabanes Records (qui a rempli toutes les promesses possibles et avec laquelle nous sommes extrêmement satisfaits). Nous promettons que tous les hommes sont profondément reconnaissants pour le soutien que l'album sera en Serbie et dans le communiqué de hard-cas, malheureusement, non seulement quand on est séduit par ces messieurs, je le promets.



Nous encourageons toutes les bandes de l'arc "de large, court-circuitant cette organisation.



Groupe Jewy Sabatay,



9/12/2009.
Revenir en haut Aller en bas
Alvarez



Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: Chroniques Jewy Sabatay   Dim 10 Jan - 10:49

Hello everybody,

I feel obliged to inform you that Marko Jovisic is no longer member og Jewy Sabatay. We are trio again.
Revenir en haut Aller en bas
buck.

avatar

Nombre de messages : 5737
Localisation : Pôle productivité et performance
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Chroniques Jewy Sabatay   Dim 10 Jan - 11:39

thanks for the info. you were only 3 credited fon the album cover, he didnt play on it , did he ?
Revenir en haut Aller en bas
https://schismatiquedestruction.bandcamp.com/
Alvarez



Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: Chroniques Jewy Sabatay   Dim 10 Jan - 18:49

No he didn`t.

Recording ended in july. He came in two weeks later.

We are not sure are we gonna continue as a trio or search for a new guy.
Revenir en haut Aller en bas
Alvarez



Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: Chroniques Jewy Sabatay   Ven 22 Jan - 21:17

http://www.nocturnemagazine.net/impress.php?impress=175

Here`s on google translate :

Jewy Sabatay
Jewy Sabatay
Alternative Rock Grunge
Chaban's Records (2009)

Pancevo noms bande très mystérieux (j'ai même après 8 ans, j'ai pas réussi à apprendre la signification du nom, bien que je préférerais Zarko - prim.autor) est avec ses 3 album officiel dans une rangée. J'ai eu de la chance qui suit ce groupe depuis le début de leur carrière, depuis la manière dont les "Rare & pas optimiste», si je puis dire librement que c'est leur meilleure et la réalisation najzrelije jusqu'ici. JS travaille maintenant comme un trio, parce que Brigita Nikolic a pris partie vocale à eux-mêmes, et je dois noter que ce n'est peut-être le meilleur réglage par la bande au cours de sa carrière avait. Les chansons sont excellente forme, vous conduirez droite vers la gauche, mais vous aurez dès le premier instant et le riff d'ouverture de la chanson "Nevena" donner une image claire qui va suivre tout au long de l'album. En plus de la piste précitée "Nevena", ainsi que les favoris et les chansons qui ont une dose de reconnaissance dans la première écoute, je citerai en exemple la "table de gélatine", "29:10" (avec partie de violon intéressant) et "Satanique Hitler.

Marko Ristic 8.5/10
Revenir en haut Aller en bas
Alvarez



Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: Chroniques Jewy Sabatay   Sam 23 Jan - 9:05

http://www.terapija.net/mjuzik.asp?ID=7907

First from Croatia, a great one.

JEWY SABATAY: Jewy Sabatay (Chabanes Records, 2009)
SCH-out bruit de phase, Viva Gloria, Infra-Red ... une série d'excellente qualité et d'autres sombres contemporaine / indie-rock album de l'ex-Yu se poursuit avec trois Jewy Sabatay.

Band Jewy Sabatay vient de Pancevo, depuis le début du 21e siècle et a publié 5 albums. Leur leader, le guitariste et chanteur de Velibor Nikolić parallèle à la bande oneman Alvarez, qui était au début de 2009. Paru album "Summer monstrueuse" Ecoute le plus fort / Records Microphonia, et revendique le titre radoholičnim d'autant que 16 réalisé matériel de démonstration. Egalement présent sur la compilation "Dark: Scène vol.5» (2008, Dark: Scene Records) avec la composition "Morning sang.

Sa bande d'identification Jewy Sabatay pouvons être fiers du fait que travailler avec patience et avec diligence à la concision des sound-indie rock moderne avec une petite, seulement de petits écarts en rétro ou de l'éclectisme. La première chose qui attire immédiatement l'oreille est une remarquable similitude Veliborovog chant avec Bajsom de Infra-Red / Claymore de Bosanski Novi, Novi Grad (parfois peut être senti et la similitude avec l'ancien chanteur du sympho Zagreb / groupe new-wave de Tora '80-s ), et de grandes chansons que la complicité étirement des émotions sombres, principalement entre les hommes et les femmes, bien que les contours symboliques peuvent décanter et les milieux socio-sociaux et politiques ( «il est temps de cesser de mentir, je suis bien révolue ..." la lumière " Lisac de gélatine "tant que l'arrangement devient un stratifiés et nabrušeni indie-rock). Les textes sont chantés en serbe et en anglais, présente le monde sophistiqué de profondeur dans lequel les individus souvent métaphorique et sensuel manière de parler de leur intimité et même des peurs inconscientes, les préoccupations, les idées fausses, et les fantasmes sont des exemples de Michael Stipea (REM), David York (Radiohead) d'amende sur les insinuations Morrisseyevu obsession invétérée de l'époque de The Smiths, mais la musique est complètement différente. Il est chargé contemporaine vrsno indie-rock guitar plein de déformations, l'ambiance psychédélique, abstractions Dark Force techniques qualifiés avec seulement trois instruments. Avec Velibor à la guitare et au chant, le seul groupe Vladimir Dimitrijevic (basse) et Slobodan Stanisic (batterie), mais malgré les instruments obscurs une convaincante son fascinant, parfois progressive-rock-orienté (en particulier dans des compositions «Hermes» et M Lune et Verica " .). Sur la page MySpace sont pobrojali certains de leurs influences, tels que Alice In Chains, Black Sabbath, Radiohead, Neurosis, Tool, Pink Floyd, Soundgarden, Portishead, Can, Mogwai, tapez 0 Negative ... mais en théorie ressemble pas à l'une des eux. Ils ont d'excellentes performances sonores à travers tout l'album qui dure près d'une heure, leurs chansons vont de la mélancolie à sumornih impression complètement noir avec percer les lignes de guitare, riffs et solos, propre et affiné la basse, et de rythmes puissants taux qui varient de la vitesse, jusqu'à tromih presque à la frontière de doom-rock / metal ( «fraude») et particuliers, une ballade très turobnih rock ( "Océan de bonheur»). «Odeur oublié votre corps» et «lorsque tous mourir, un océan de bonheur serait pour moi.

L'album est sans aucun doute une rock-ligne sombre forte qui est absolument rien ne manque, les chansons sont en place, sans pathos et gnjecavost souvent upriliče avec des groupes indie, pour ne pas dire l'étiquette brit-pop, un son qui smrzneš! Quand j'ai mis le CD dans le lecteur, qu'on croit être une erreur, sur un nouvel enregistrement ou au moins les RATM Audioslave et Soundgarden, et quelque part dans le "Badmotorfinger album", mais quand vous commencez à chanter des mots Velibor "Neven" en langue serbe Immédiatement je me suis arrêté après un cardiogramme grand, s'exprimant sous condition, "plus rapide" composition "94 Janvier" verset où la presse est très morbide »Pourquoi ne pas uriniraš sur mes plaies fraîches», qui se transforme en une symbiose avec la couche prononcée psychédélique double, l'arrangement final. Quelque chose comme la mère retentit dans ce morceau psychédélique, "Je n'oublierai jamais le" s débuts "Sense et la folie." Simplement, certains albums, comme celui-ci, j'accepte très sensible car elle se glisse sous la peau comme Viva Glorio ou infra-rouge permettant d'afficher un nombre de similitudes musicales. Tous sont sur les frontières qui séparent le bruit / stylisation crasses indie avec hard-rock, grunge, post-punk (et les métaux), mais dans tout territoire non inscrits strictement sur les deux jambes. La production propre, réduit le volume du cristal stock clair et compact, spectacle techniquement très bonne odrađena qui traverse cette agglomération d'arrangement habilement conçues dans laquelle n'est même pas le manque de wah-wah ou Dub-technique, combinée avec la nadosnimljenim violoncelle et guitare (comme dans les chansons "29:10" ou quelque chose de plus simple, «Hitler sataniste" ou "Black Dagger»), ainsi que des expériences anniversaire (Troll's ») a introduit le présent album pour le sommet d'une indie contemporain parfait et brillant albums de rock sur l'ex-Yu. Ne pas le suivi seciram par piste, qui sont des unités fait succinctement vaste et luxueux, c'est une grande réalisation qui zadrti Only Rock-communistes ne peuvent predbaciti au rock comme on l'appelle partir du moment où les Rolling Stones, Led Zeppelin, U2, Nirvana, Pearl Jam, QOTSA et leurs hordes de nombreux clowns. Ce bruit est vraiment nouvelle et parfaite Rock ogoljeni dans une très sombre, psychédélique et chargés d'émotions atmosphère, qui, de par ses caractéristiques de bien des façons de remplacer le manque de rockerskog Infra-Red šliha. Fondamentalement, le croate et le serbe et d'indie-rock contemporaine, en particulier ceux de l'édition de «scène serbe nouveau que je connais très bien, ils peuvent se cacher en face de ce travail. Surtout exquise composition est le "29:10 susmentionnés".

Juste pour mentionner que la fin de l'album sorti sur le français Records Label Chabanes après attentes iznevjerenih avec l'insurrection Belgrade / Dark Révolution. Je ne voudrais pas aller dans le compromis, mais voici la zeznuo éditeur Belgrade bien. Cette qualité ne peut être oublié, même si le point de briques pleines fallait pousser parce que la colline Jewy Sabatay adrénaline sécrétée par l'émotion, non pas par des communautés traditionnelles, principalement R'n'R divertissement troakordnih modèle. Ceci est l'obscurité dans laquelle à chercher la lumière et de sortie, et c'était tout simplement la situation dans laquelle il ya toute cette ex-région Yu. Pas d'animations et détente. No fun. Seuls les problèmes est pleine de mensonges, la corruption des mœurs et des émotions izvitoperenih.

Album d'évaluation [1-10]: 9

Horv / / 23.01.2010
Revenir en haut Aller en bas
Alvarez



Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: Chroniques Jewy Sabatay   Lun 25 Jan - 14:57

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chroniques Jewy Sabatay   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chroniques Jewy Sabatay
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chabane's Records :: Chabane's Records :: Chroniques/Retours-
Sauter vers: