Chabane's Records

Chabane's Records label libre
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Chronique "Six Lessons Of Hate"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
dale crover

avatar

Nombre de messages : 4282
Age : 32
Localisation : Peyrelevade
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: Chronique "Six Lessons Of Hate"   Sam 29 Nov - 16:34

Alors la c'est du hasard!!!
Julien de Karnysera ma envoyé un mail pour que j'aille voté pour son groupe à cette adresse:
http://www.imm3moria.org/vote_2008/kro_2008.php?tri=note

Et juste au dessus d'eux je vois le Split "Six Lessons Of Hate"!!!

Et voila la petite Chronique:

Citation :
La naissance d’un nouveau label est toujours une très bonne chose. Notamment dans notre milieu, saturé de bons groupes mais qui manque cruellement d’argent. Par ailleurs, cet argent prend souvent des chemins très escarpés et il n’est pas rare de voir de très bons labels couler pour faute de manque de retour sur investissement. Dans cette optique la, la prise de risque est d’autant plus nécessaire et appréciable…
Mais aujourd’hui, on va être obligé de se demander si tout ça ne va pas trop loin !
J’avoue que jamais dans mon cerveau malade j’aurai cru devoir me poser cette question mais force est de reconnaitre que le vinyle qui m’occupe les mains et les oreilles aujourd’hui est une espèce d’ovni parmi les ovnis…

De koi ki parle ?

Aujourd’hui au menu un split 7ep partagé entre ni plus ni moins que 6 groupes (ce qui déjà n’est pas banal) donc le principal concept tourne autour de l’idée de proposer une vision complètement différente de l’extrême au fur et a mesure que le cellule court sur le sillon… Rien de bien étonnant me direz vous ? autant être plus clair : au menu du jour on vous servira tour a tour une piste (toujours cette super question : split ou compil’ ?) de Goregrind Old School, de gros BDM qui bourrine, de Powerviolence, de Grindcore live, de Cyber death ( !) et de …techno !

Alors oui, c’est bizarre, mais c’est pas mauvais pour autant, juste que le mélange est pas forcément digeste, mais mon ouverture d’esprit fera le reste !

On va faire dans le classique et décortiquer la bête de manière chronologique, et pas de chance pour vous, on commence par se taper SUB DUX TION (oua putain trop fort le nom) qui vient distiller son fiel sur lequel je glisserai tel la goutte d’eau sur la fleur de lotus car on rentre directement dans un registre qui touche plus la musique électronique, la techno, le Breakcore et j’en passe et des meilleures (mais aussi et surtout des pires) bref, pas mon kiff mais juste une sorte d’amuse bouche assez soft en vérité, mais a des années lumière du reste.

Bon bah c’est bien marrant tout ça mais faudrait peut être laisser parler la poudre hein! UROPHAGIA débarque avec un titre très joliment affublé du patronyme « Vulva Lingua ». Pour ceux qui n’ont connaissance de ce combo, somme toute encore assez confidentiel, sachez que les amateurs de Death Old school et de Goregrind y trouveront chacun leur compte. UROPHAGIA propose un Death lourd et pesant, simple et pépère mais avec une dimension malsaine et assez dark planquée derrière l’apparente simplicité de la compo, loin d’être désagréable mais peut être trop longue car répétitive (le même motif est répété tout au long de la piste). Au final, URO s’en sort plutôt bien, et digère bien son inspiration frappée STYCKOXYDAL et propose –chose assez rare pour être notée- un son assez personnel.

Il faudra attendre la troisième piste pour que seigneur Blast fasse son apparition ! Le groupe DETERIORATION m’étant inconnu, je suis très agréablement surpris par la déferlante extrêmement brutale qui caractérise leur Brutal Death. Absolument rien d’original à l’horizon, juste un gros et massif blastbeat quasi continu accompagnée d’une grosse voix d’ours basique mais diablement efficace ! Espérons que ces jeunots feront vite d’autres petits car il faut avouer que la qualité est la ! Je pense que DETERIORATION à fait le choix du Drum Programming tant la vitesse et la maitrise est impressionnante et grand bien lui en a pris, c’est puissant massif, carré, efficace… que demande le peuple ?

Les vinyles c’est comme avec Lorie, faut passer de l’autre côté au bout d’un moment ! On attaque la Side B de la chose avec un groupe tout frenchy, NIPPERCREEP. On rechange totalement de registre ici puisque nos petits jeunes tapent dans un registre qu’on (par « on » entendons « Grindheads ») qualifierait de Fastcore, mais ce petit jeune me semble tout droit issu de la scène UG française qui nous ai assez mal connue à nous, grossiers metalleux. Des groupes comme TRASHINGTON DC, YOUSSOUF TODAY et j’en passe, aussi excellent soit ils, ont plutôt fait leur nid dans la scène Hardcore que dans le Metal extrême, bien que le son des ces protagonistes semble se trouver dans un juste milieu. Et la chanson « Organisation Des Nations Assassines » ne fera que confirmer mes dires puisqu’elle nage entre Crust (L’usage somme tout mesuré du DBeat ne trompe pas) Hardcore et Grindcore. Au menu, Voix hystérique, mosh parts, D-Beat bref, un patchwork des différentes branches de la scène punk mais la chose est bien faite et la mayonnaise prend bien. Évidemment on reste dans un registre très punk qui ne plaira donc pas a tout le monde ici, mais c’est frais, svelte et efficace donc pourquoi pas après tout ?

Et c’est encore un virage a 180° qui nous attend, FECAL BACTERIA est dans la place ! Non désolé, pas de Goregrind huileux et pourri jusqu'au grand colon comme on l’aime, la chanson « Vomit Lover » est bien trompeuse… On est maintenant dans des sphères assez inexplorées encore, a savoir celles du Cyberdeath… FECAL Pratique un gros death lourd et pataud avec une voix extrêmement bien à propos, mais tire son épingle du jeu en collant une « mélodie » Electro par-dessus tout ça. Bon, ok, c’est pas mal fait. Mais ça ôte tout le caractère brutal du Death et est censé lui insuffler une touche plus dark… mais en fait c’est un peu foiré, l’effet est pas désagréable mais semble décalé… Ca sonne trop techno de fête foraine tout ça. On appréciera la cymbale extrêmement jouissive et la voix, très plaisante, mais on laissera les expérimentations Electro mûrir encore un poil, gageons qu’elles réussiront leur mariage avec le Death plus tard.

Et pour conclure j’irais vite sur MIXOMATOSIS car comme vous le savez peut être, j’ai jamais pu encadrer ce groupe (pas faut d’avoir essayé j’ai quasi toute sa disco) et dans une volonté parfaitement provocatrice, les espagnols se sont amusés à foutre une track live, chose que je ne peux pas non plus blairer. Décidemment ça part mal et pas de surprise, c’est toujours aussi insignifiant et mou, toujours aussi peu fouillé, toujours aussi peu efficace et leur côté pseudo malsain me laisse de marbre comme jamais. Allez les voir en concert, c’est pas top mais c’est dix fois mieux que sur skeud, en 50 fois mieux qu’enregistré live avec un son pourri.

And The Winner Is… DETERIORATION ! Encore une fois la brutalité, la sauvagerie et le bourrinage l’emportent ! Une comp très particulière, y’en a pour tout les gouts, je la conseillerait presque aux novice si on était pas dans des registres aussi peu conventionnels. En tout les cas, elle plaira aux extrêmeux (quel mot savoureux !) à la recherche de sons nouveaux ou aux toqués en manque d’acouphènes…

Worm Eater

+ Tracklist:

1. Dystemper <- SUB DUX TION
2. Vulva lingua <- UROPHAGIA
3. Victims stabbed and strangled <- DETERIORATION
4. Organisation des nations assassines <- NIPPERCREEP
5. Vomit lover <- FECAL BACTERIA
6. El carnicero de Africa <- MIXOMATOSIS

http://www.imm3moria.org/v4/index.php?option=com_simple_review&review=841&Itemid=28

_________________
Celui la c'est un passif, il laisse faire le canard!!!
Quoi t'es enceinte? C'est cool tu peut encore te faire enfiler jusqu'au troisième trimestre!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/nippercreep
buck.

avatar

Nombre de messages : 5737
Localisation : Pôle productivité et performance
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Chronique "Six Lessons Of Hate"   Sam 29 Nov - 18:13

yeah ! head bang
Revenir en haut Aller en bas
https://schismatiquedestruction.bandcamp.com/
chinaski

avatar

Nombre de messages : 2234
Localisation : au sud de nulle part
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: Re: Chronique "Six Lessons Of Hate"   Lun 1 Déc - 12:13

eh bé !!! il passe pas inapersu ce 7" !!!
head bang
Revenir en haut Aller en bas
http://perso.orange.fr/nippercreep
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chronique "Six Lessons Of Hate"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chronique "Six Lessons Of Hate"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chabane's Records :: Chabane's Records :: Chroniques/Retours-
Sauter vers: