Chabane's Records

Chabane's Records label libre
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Chroniques de "Pandemonium"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noël_Coercition

avatar

Nombre de messages : 565
Age : 29
Localisation : Brive
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Chroniques de "Pandemonium"   Mer 19 Mar - 20:24

Chronique de "Pandemonium" sur le forum Scène Metal


Coercition,groupe de Brive-la-gaillarde créé en 2006,a sorti un an après sa naissance sa première démo intitulée "Pandemonium" sur le label Chabane’s record.
Cette première production composée de 8 titre pour une durée d’un peu moins de trente minutes présente un jeune groupe efficace mais manquant encore un peu de personnalité et qui plus est n’est pas avantagé par la production.
Débutant en acoustique,le début de "Misacarriage" est comme le calme avant la tempête car ces quelques secondes de tranquillité sont vite écourtées par un gros death metal ravageur aux riffs de guitare donnant une épaisseur rythmique et brutale aux morceaux du groupe.
Les premiers titres dévoilent une musique death metal directe et puissante ayant tendances à développer des ambiances brutales et sans fioritures accompagnée des grognements incessants de Clément qui manquent malheureusement un peu de force mais ces derniers sont coupés de temps à temps par des cris qui sont un peu mieux maîtrisés.
Plus les minutes passent et plus la démo gagne en intensité qui est vraiment présente sur le titre "denied soul".En général la musique est directe et sans compromis mais certaines parti font preuve d’une qualité de composition plus approfondie notamment avec des riffs et soli de guitare bien placés et de qualité.
Comme dit précédemment cette première production ne possède pas une production idéale pour exprimer tout le potentiel du groupe,le chant ne se dégage pas assez et la batterie est un peu cacophonique.
Néanmoins les compositions sont tout de même de qualité et viennent même à prouver que le groupe sait joindre des ambiances à son death metal,ambiances qui sont salvatrice avec les titres "In the name of sacred" et "To the threshold of chaos".A noté également l’apocalypse sonore créé par le mélange réussi d’éléments de différents style de metal extrême sur le titre "Transe".
C’est donc en peu de temps que le groupe a préparé ce Cd-r qui montre que les quatre jeunes musiciens le composant n’ont plus qu’à préciser leur style.


Chronique de "Pandemonium" sur U-Zine


« Pandemonium » est le premier effort du jeune groupe français Coercition et n'a aucun lien avec une éventuelle réédition deluxe collector culte de « Planet Pandemonium » des bien connus Loudblast. Signés sur Chabane's Records, les membres nous offrent huit morceaux d'un death métal sans fioritures. La moyenne d'âge étant relativement jeune, l'écoute de cet opus peut nous laisser espérer un futur prometteur pour le groupe.

En effet, on s'aperçoit rapidement que les quatre gaillards ont du potentiel. Même si tous les atouts ne sont pas encore de leurs côtés (et pour cause, la production leur fait vraiment défaut), de solides capacités sont palpables. Les guitaristes savent déjà mêler astucieusement des riffs simples et écrasants à des structures un peu plus complexes, ce qui n'est pas le cas de tous pour une première démo. Les guitares nous gratifient aussi de quelques soli sympathiques. Le batteur possède quant à lui un jeu véloce et brutal qui peut connaître quelques améliorations certes, mais qui dans l'ensemble est de très bonne facture. De plus, le son « pur » de la double sur les fûts donne tout de suite un autre impact que les moult productions actuelles aseptisées au plus haut point.
Coercition a aussi eu l'idée de donner une âme à ces morceaux (ça peut toujours servir !). Le duo guitares/batterie tente un interlude appréciable sur "To The Threshold of Chaos" qui permet à l'auditeur de reprendre son souffle. Clément (chant/guitare) nous surprend avec l'ajout de quelques chants criards auxquels on ne s'attendait pas forcément, ce qui rappelle un peu la technique de Kronos. Cependant un point noir vient tâcher un parcours qui s'annonçait jusque là bien partie. Le chant ne s'entend malheureusement pas toujours bien sur certains passages... La faute à qui ? Bien évidemment à cette production qui présente des lacunes, surtout de niveau de la puissance dégagée.

Les influences de la formation sont encore sensibles et un son personnel n'est pas pour cette fois-ci. Mais en même temps rares sont les groupes qui peuvent se targuer d'avoir un son propre dès sa première sortie. Néanmoins des capacités prometteuses restent au rendez-vous. Le groupe a encore tout le temps de faire ses preuves au vu de l'âge de ses membres et de leur discographie… Attention donc à garder un oeil attentif sur les prochaines sorties de Coercition !



Chronique de "Pandemonium" sur Trashocore


Coercition est un repenti. Formé en 2006, le groupe joue du métalcore mélodique et sort une 1ère démo uniquement distribuée sur Internet. Heureusement pour nos petits Français, un remplacement judicieux à la basse leur fait prendre une toute autre direction, celle du death métal. Bien leur en a prit!

Sauvé des eaux croupies du métalcore, Coercition peut maintenant s'atteler à jouer une musique plus virile. Et grâce à Chabane's Records, label dont le but est de sortir et distribuer des albums, démos et compiles sous forme de CD-R vendus "no profit" (oui je suis feignant et je viens de copier/coller la phrase de leur site internet), les quatres Brivistes enregistrent une démo 8 titres, celle qui nous intéresse aujourd'hui, Pandemonium (mais qui est-donc ce pauvre Monium?).

8 titres d'une musique qu'on pourrait qualifier de death métal même si ça n'en est pas du pur et dur, de petites influences power/thrash y faisant des apparitions par des riffs in-your face headbangants bien efficaces. Pour le principal, une sorte de death donc et plutôt old-school, ni trop rapide ni trop lent. Simple dans ses structures, Coercition ne se complique pas la tête mais arrive néanmoins, grâce à quelques variations ou soli inspirés (dommage qu'il n'y en ait pas plus d'ailleurs) à captiver l'auditeur pendant la demi-heure de la galette. On remarquera surtout des riffs souvent bien pensés qui rentrent facilement en tête et permettent une bonne remémoration des morceaux. Quelques trémolos mélodiques accrocheurs s'invitent également à la fête.

Ce qu'il y a de bien avec Coercition, c'est que malgré le jeune âge de ses musiciens, ceux-ci arrivent à donner une ambiance à leurs morceaux (bon ce n'est pas encore Immolation mais il y a de l'idée!). Une ambiance assez brutale en dépit d'une production quelque peu bancale, surtout au niveau de la batterie qui pendant les blasts ne laisse audible qu'un fracas cacophonique de cymbales (où est la caisse claire et c'est quoi ce son de double ignoble?). Heureusement, les guitares sont mieux loties même si on aurait aimé leur insuffler plus de puissance. Bien vu pour la basse par contre avec un son épais très approprié et un placement judiceux dans le mix.

Celà dit, il s'agit d'un 1er enregistrement fait sans doute avec les moyens du bord. Et puis Pandemonium reste écoutable sans saignement de tympan, n'exagérons pas non plus. Un vrai reproche par contre pourrait concerner la voix growlée. Une voix death typique mais trop basse qui manque un peu de puissance et de profondeur. En gros, le chanteur manque de coffre et celà nuit légèrement à la brutalité du propos. Des vocaux criards toutefois, mieux maîtrisés, viennent de temps en temps épauler le chant caverneux.

Tout est loin d'être parfait sur ce Pandemonium bien sûr mais cette 1ère démo est dotée d'assez de qualités pour en faire un produit satisfaisant. Les titres, malgré leur relative simplicité, s'avèrent bien composés avec de nombreux riffs entêtants, des breaks pour varier les plaisirs, deux ou trois séquences en acoustique/arpèges, une efficacité certaine, un quotient de brutalité honorable et de jeunes musiciens plutôt doués. Il n'y a plus qu'à attendre la suite pour confirmer le bon potentiel du groupe!


Chronique de "Pandemonium" sur Pavillon 666


Enfin une petite démo salutaire afin de me laver les oreilles de toutes ces sorties d'albums à grand renfort de super prod, et de trigger afin de retrouver des instincts basiques et salvatrices de l'U.G. ! Une démo toute fraîche en cdr sortie le jour de la fête de la musique en 2007 par des p'tits gars de Brives dont le groupe est lui aussi tout frais puisque Coercition doit avoir 1 an ½ à peu près.
La 1ère chose qui frappe en recevant le cd et la bio est l'âge relativement jeune des musiciens qui doivent atteindre la vingtaine à tout casser…Coercition a bénéficié de l'appui de Chabane Rec., en gravant ces 8 titres, le but étant de faire écouter à un maximum de gens leur musique et ainsi décrocher des dates.. Les bases quoi !! Voilà pour la petite histoire.

Maintenant, pour parler de ce » Pandemonium », il faut y voir un 1er jet craché par un jeune groupe qui, comme tous jeunes groupes qui se respectent, veut sortir quelque chose de leur musique, quitte à y aller un peu trop vite en besogne…En effet, il faut y voir dans ces 8 titres un condensé de toutes les influences des 4 musiciens, normal vous me direz, si bien qu'on a souvent un peu de mal à s'y retrouver. Dans la construction des titres l'on peut y trouver autant du Death Metal que des influences venant de Gojira (ils ne s'en cachent pas non plus, à voir les influences de chacun sur leur site) et on va dire du métal en général. On sent aussi la petite expérience dans la composition et fait que certains plans sont un peu déjà entendus et stéréotypés. Tout comme les vocaux qui ne sont pas mauvais, loin de là, mais dont on sent la fraîcheur et la jeunesse d'une personne qui n'est pas forcément encore très rodé. Donc c'est quand même assez dur de noter une 1ère démo d'un groupe sortant de nulle part, n'ayant pas encore son style défini et n'ayant pas grande expérience.
Maintenant, il ne faut pas voir cette chronique comme une descente en flèche car il ne faut pas oublier l'âge des gars, le peu d'expérience qu'ils ont pour l'instant et le nombre de mois qu'existe le groupe ! Laisser mûrir les gars ! Faites tourner le répertoire et vous verrez de vous-même les changements qui vont s'opérer au fil des prochains mois…et années ?! Le meilleur conseil que je puisse leur donner au vu de certains riffs dans cette démo, une fois qu'on a fait un peu de tri, est de vous enfermer dans la salle repet' et de bosser pour en faire sortir le jus qui vous fera aller de l'avant une fois que vous aurez recentrer vos objectifs musicaux.
Par contre au niveau de la pochette, laissez tomber les photocopies en noir et blanc car on capte que dalle. Rajouter quelques euros et vous pouvez avoir une pochette photocopie couleur, cela aussi fait beaucoup pour l'image d'un groupe ! Et comme dirait l'autre : rien ne sert de courir, il faut partir à point.

Note globale: 6.5/10
Revenir en haut Aller en bas
 
Chroniques de "Pandemonium"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chabane's Records :: Forum de Chabane's Records :: Les groupes de Chabane's Records :: Coercition-
Sauter vers: